Généalogie de la morale par Friedrich Nietzsche

Généalogie de la morale

Titre de livre: Généalogie de la morale

Éditeur: Le Livre de Poche

ISBN: 2253067407

Auteur: Friedrich Nietzsche


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Généalogie de la morale.pdf - 47,501 KB/Sec

Mirror [#1]: Généalogie de la morale.pdf - 26,691 KB/Sec

Mirror [#2]: Généalogie de la morale.pdf - 42,733 KB/Sec

Friedrich Nietzsche avec Généalogie de la morale

Nietzsche, enquêtant sur l'origine des valeurs fondatrices de la morale chrétienne, paraît emprunter sa méthode à Sherlock Holmes. À qui profite le crime ? Comment la modération, l'humilité, l'abnégation ont pu être élevées au rang de vertus cardinales ? Quel type d'homme peut avoir intérêt à valoriser la capacité de se retenir au point de prétendre qu'il faut plus de force pour ne rien faire que pour agir ? Qui peut vouloir dégrader la vie au point de condamner ceux qui sont assez puissants pour en assumer les contradictions et pour en jouir sans compter ? Des hommes, sans doute, de constitution fragile, incapables de supporter de trop vives sensations.

La morale chrétienne serait donc un crime contre la vie. Elle trouverait son origine dans le ressentiment des faibles envers les forts, dans la volonté de vengeance du troupeau qui ne peut s'élever qu'en rabaissant ceux qui le dépassent.

Généalogie de la morale est un texte radicalement subversif où Nietzsche parvient à mettre au jour, sous le masque du désintéressement, le plus intéressé des mobiles. Le grand oeuvre du "philosophe du soupçon". --Paul Klein

Livres connexes

Nietzsche, enquêtant sur l'origine des valeurs fondatrices de la morale chrétienne, paraît emprunter sa méthode à Sherlock Holmes. À qui profite le crime ? Comment la modération, l'humilité, l'abnégation ont pu être élevées au rang de vertus cardinales ? Quel type d'homme peut avoir intérêt à valoriser la capacité de se retenir au point de prétendre qu'il faut plus de force pour ne rien faire que pour agir ? Qui peut vouloir dégrader la vie au point de condamner ceux qui sont assez puissants pour en assumer les contradictions et pour en jouir sans compter ? Des hommes, sans doute, de constitution fragile, incapables de supporter de trop vives sensations.

La morale chrétienne serait donc un crime contre la vie. Elle trouverait son origine dans le ressentiment des faibles envers les forts, dans la volonté de vengeance du troupeau qui ne peut s'élever qu'en rabaissant ceux qui le dépassent.

Généalogie de la morale est un texte radicalement subversif où Nietzsche parvient à mettre au jour, sous le masque du désintéressement, le plus intéressé des mobiles. Le grand oeuvre du "philosophe du soupçon". --Paul KleinNietzsche, enquêtant sur l'origine des valeurs fondatrices de la morale chrétienne, paraît emprunter sa méthode à Sherlock Holmes. À qui profite le crime ? Comment la modération, l'humilité, l'abnégation ont pu être élevées au rang de vertus cardinales ? Quel type d'homme peut avoir intérêt à valoriser la capacité de se retenir au point de prétendre qu'il faut plus de force pour ne rien faire que pour agir ? Qui peut vouloir dégrader la vie au point de condamner ceux qui sont assez puissants pour en assumer les contradictions et pour en jouir sans compter ? Des hommes, sans doute, de constitution fragile, incapables de supporter de trop vives sensations.

La morale chrétienne serait donc un crime contre la vie. Elle trouverait son origine dans le ressentiment des faibles envers les forts, dans la volonté de vengeance du troupeau qui ne peut s'élever qu'en rabaissant ceux qui le dépassent.

Généalogie de la morale est un texte radicalement subversif où Nietzsche parvient à mettre au jour, sous le masque du désintéressement, le plus intéressé des mobiles. Le grand oeuvre du "philosophe du soupçon". --Paul Klein