Fascisme, nazisme, autoritarisme par Philippe Burrin

Fascisme, nazisme, autoritarisme

Titre de livre: Fascisme, nazisme, autoritarisme

Éditeur: Seuil

ISBN: 2020414821

Auteur: Philippe Burrin


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Fascisme, nazisme, autoritarisme.pdf - 40,576 KB/Sec

Mirror [#1]: Fascisme, nazisme, autoritarisme.pdf - 48,201 KB/Sec

Mirror [#2]: Fascisme, nazisme, autoritarisme.pdf - 41,952 KB/Sec

Philippe Burrin avec Fascisme, nazisme, autoritarisme

Rendu célèbre par ses ouvrages remarqués sur la Seconde Guerre mondiale, notamment La France à l'heure allemande, l'universitaire suisse Philippe Burrin livre ici une contribution particulièrement importante à l'histoire du XXe siècle. Trop souvent, en effet, règne une certaine confusion dans l'emploi et la définition des concepts historiques majeurs que sont le fascisme, le nazisme, l'autoritarisme. Comme à son habitude, Philippe Burrin procède par juxtaposition d'éclairages successifs en une suite de courts essais. L'ensemble est pourtant d'une exceptionnelle cohérence et s'organise autour de trois grands thèmes : situer le fascisme par rapport au communisme – rapprochement périlleux mais essentiel – ; l'analyser en tant qu'idéologie, en tant que famille politique pourvue d'un imaginaire qui la distingue des autres ; enfin, examiner à travers l'exemple français du régime de Vichy la dimension transnationale du fascisme.

Dense, enrichi des derniers développements de la recherche historique, Fascisme, nazisme, autoritarisme propose une réflexion novatrice sur des ennemis que la démocratie ne peut combattre que si elle en a une connaissance approfondie. --Thomas Ferrier

Livres connexes

Rendu célèbre par ses ouvrages remarqués sur la Seconde Guerre mondiale, notamment La France à l'heure allemande, l'universitaire suisse Philippe Burrin livre ici une contribution particulièrement importante à l'histoire du XXe siècle. Trop souvent, en effet, règne une certaine confusion dans l'emploi et la définition des concepts historiques majeurs que sont le fascisme, le nazisme, l'autoritarisme. Comme à son habitude, Philippe Burrin procède par juxtaposition d'éclairages successifs en une suite de courts essais. L'ensemble est pourtant d'une exceptionnelle cohérence et s'organise autour de trois grands thèmes : situer le fascisme par rapport au communisme – rapprochement périlleux mais essentiel – ; l'analyser en tant qu'idéologie, en tant que famille politique pourvue d'un imaginaire qui la distingue des autres ; enfin, examiner à travers l'exemple français du régime de Vichy la dimension transnationale du fascisme.

Dense, enrichi des derniers développements de la recherche historique, Fascisme, nazisme, autoritarisme propose une réflexion novatrice sur des ennemis que la démocratie ne peut combattre que si elle en a une connaissance approfondie. --Thomas FerrierRendu célèbre par ses ouvrages remarqués sur la Seconde Guerre mondiale, notamment La France à l'heure allemande, l'universitaire suisse Philippe Burrin livre ici une contribution particulièrement importante à l'histoire du XXe siècle. Trop souvent, en effet, règne une certaine confusion dans l'emploi et la définition des concepts historiques majeurs que sont le fascisme, le nazisme, l'autoritarisme. Comme à son habitude, Philippe Burrin procède par juxtaposition d'éclairages successifs en une suite de courts essais. L'ensemble est pourtant d'une exceptionnelle cohérence et s'organise autour de trois grands thèmes : situer le fascisme par rapport au communisme – rapprochement périlleux mais essentiel – ; l'analyser en tant qu'idéologie, en tant que famille politique pourvue d'un imaginaire qui la distingue des autres ; enfin, examiner à travers l'exemple français du régime de Vichy la dimension transnationale du fascisme.

Dense, enrichi des derniers développements de la recherche historique, Fascisme, nazisme, autoritarisme propose une réflexion novatrice sur des ennemis que la démocratie ne peut combattre que si elle en a une connaissance approfondie. --Thomas Ferrier